Le Congrès Juif Mondial se réunit à Paris

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Le Congrès Juif Mondial est un lobby sioniste et pro-israélien. Il n'a rien à faire en France, pays démocratique qui a pour devise Liberté, Egalité, Fraternité. Car de quoi vont-ils parler ? De la même chose, comme d'habitude.

# De la montée de l'antisémitisme en Europe. La France ne fait pas partie de l'Union, dans l'immédiat, le Congrès Juif aurait donc du choisir un autre pays. L'Allemagne, par exemple, ou la Lettonie dont la présidente a réhabilité le nazisme.

# La situation au Moyen-Orient qui piétine depuis des décennies par la faute du Sionisme sis à Tel Aviv et à Washington. Ces gens-là ne font rien pour améliorer la situation, bien au contraire. Ils font en sorte qu'elle se dégrade d'année en année. Ce sont les organisations Sionistes qui financent la colonisation dans toute la Palestine, y compris à Jérusalem Est. Tant qu'il y aura colonisation, il y aura résistance des Palestiniens. Le Congrès Juif ferait mieux de mettre un terme à ce colonialisme rampant s'ils veulent la paix au Proche-Orient. Mais comme ils ne la veulent pas, on voit où cela nous mène. Nous en profiterons pour glisser d'ailleurs que l'antisémitisme est directement lié à ce conflit tant en France qu'en Europe que dans le monde entier. Quand on voit comment sont traités, assassinés les Palestiniens et comment les sionistes sont protégés par l'ONU et les Etats-Unis, les Peuples ressentent une telle injustice qu'ils en veulent aux Juifs. Ils s'imaginent que c'est de leur faute alors que c'est la faute des sionistes. Il y a un amalgame dangereux provoqué par le Sionisme, ses organisations et son parti-pris pro-israélien.

# L'Iran va aussi être au menu du jour. Et pour cause, leur cher Israël projette de le bombarder sous prétexte qu'il tenterait de se doter de l'arme atomique, ce qui est un mensonge. L'arme atomique c'est Israël qui le possède et qui ne fait pas partie du TNP. L'Etat hors la loi, ce n'est pas l'Iran. Ce n'est pas l'Iran qui a utilisé des bombes à l'uranium au Liban tout comme en Palestine. Et que dire des bombes à fragmentation utilisées dans le seul but de rendre les gens infirmes à vie ? L'Iran a le droit d'utiliser le nucléaire civil. Mais là encore, on sait très bien pourquoi l'Iran est dans le collimateur. Parce qu'il dénonce le sionisme. Parce qu'il dénonce les crimes israéliens notamment à l'ONU et que cela ne plaît pas aux idéologues sionistes. Ces gens-là détestent la Vérité.

Et enfin pour finir, il y aura donc une soirée de gala au Sénat -sur le dos du contribuable français- où Dominique de Villepin fera un discours. Nous supposons que leur âme qui sévit en France, Nicolas Sarkozy, sera présent. Là, il va se sentir vraiment Français. Pour nous, il exacerbe le communautarisme. Point. Notamment en intervenant dans une affaire d'homicide car l'inculpé fait partie de la communauté juive. Point. Sinon, il ne s'en serait pas mêlé. On ne l'a pas entendu, par exemple, lorsque Madame Skandrani s'est faite tabassée par les sionistes extrêmistes qui sévissent sur notre sol. Avec Sarkozy, il a agressé et agressé.

Donc, pour nous, le Congrès Juif Mondial n'est pas le bienvenu. Il ne symbolise pas la Justice telle que nous la voyons. Notamment en Palestine. Et ses interférences tant en Europe qu'ailleurs, nous  insupporte.

Le Congrès juif mondial se réunit à Paris

 

Venus de quelque 80 pays, les représentants des principales communautés juives dans le monde se retrouvent dimanche à Paris pour la réunion de l'organe suprême du Congrès juif mondial, son conseil exécutif.

C'est "la plus grande rencontre" de la diaspora juive, a souligné le Français Pierre Besnainou, président du Congrès juif européen.

Elle rassemblera une centaine de personnes, à huis clos dans un grand hôtel parisien, sous haute protection policière.

Seront abordés notamment la montée de l'antisémitisme en Europe, la situation au Moyen-Orient (et en particulier les relations avec l'Iran) et le dialogue inter-religieux.

A cette occasion, le président du Conseil français du culte Musulman (CFCM) Dalil Boubakeur, le grand rabbin de France Joseph Sitruk et l'archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, participeront à un débat public sur le thème "Ensemble vers la Paix". Sans être une première, le dialogue entre les trois religions monothéistes à un tel niveau est inhabituel.

Selon M. Besnainou, c'est la première fois que la capitale française est choisie pour accueillir la réunion du comité exécutif "depuis 1948".

"Les vrais enjeux se trouvent aujourd'hui en Europe" a-t-il commenté. "L'antisémitisme renaît en Europe, en particulier en Europe de l'Est, l'Europe joue un rôle important pour la première fois dans le processus de paix au Moyen-Orient et dans le cadre des négociations avec l'Iran".

"Nous devons confronter l'antisémitisme, et nous trouverons des moyens de lutter contre", a-t-il ajouté. "La santé de l'Europe - et pas celle des juifs - sera jugée sur la façon dont elle traite sa minorité juive".

"L'Europe n'est pas le seul endroit où sévit l'antisémitisme, mais il est nécessaire, dans un continent de 375 millions de personnes, de parvenir à le mettre sous contrôle", a encore dit M. Singer.

Parmi les nombreuses personnalités attendues figurent Benita Ferrero-Waldner, commissaire européen aux Relations extérieures, Thomas Hammarberg, commissaire aux droits de l'Homme pour le Conseil de l'Europe, et Marc Otte, envoyé spécial de l'Union européenne pour le processus de paix au Proche-Orient.

Dimanche matin, la première session sera consacrée aux "nouvelles manifestations de l'antisémitisme". Dans l'après-midi seront abordées les "menaces contre Israël : Iran, terrorisme et indifférence".

Le Premier ministre français Dominique de Villepin s'adressera aux congressistes dimanche soir, au cours d'un dîner de gala au Sénat.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article