L'extrême-droite sioniste en procès le 15 novembre

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

Vidéo La ligue de Défense Juive protégée par la police 

L’EXTRÊME DROITE SIONISTE EN PROCÈS LE 15 NOVEMBRE

 

 

par

 

 

 

 

 

 

 Témoignage de Catherine Guillaume, plaignante :

 Le 20 janvier 2005, un groupe (cinq-six individus) de la Ligue de Défense Juive (LDJ, extrême droite sioniste) a attaqué, par trois fois, des syndicalistes qui faisaient signer un appel de solidarité avec les travailleurs et syndicalistes palestiniens.

C'était lors d'une manifestation unitaire de défense des services publics. Heureusement les fonctionnaires qui défilaient nous ont immédiatement protégés. J'ai été la seule blessée (légèrement : 2 jours d'incapacité de travail). J'ai porté plainte et j'ai transmis les photos prises par des manifestants, par principe, sans trop espérer de suite, connaissant l'impunité dont jouit la LDJ.

Heureuse surprise. Je viens de recevoir une convocation du tribunal.Le procureur de la République a donc décidé de poursuivre mon agresseur, Anthony Attal, pour "violence en réunion et incapacité de travail n'excédant pas huit jours". Cet individu ayant déjà été condamné, pour des faits semblables, à dix mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve, nous pensons, mon avocate et moi, que cette fois-ci il devrait être condamné à de la prison ferme. Ce serait une victoire politique contre cette organisation qui, comme vous le savez, est interdite aux USA et en Israël, pour violence et racisme, mais qui s'affiche publiquement en France, dans les manifs du CRIF, et dans ses centres d'entraînement.

Je ne voudrais pas que la salle du tribunal soit remplie par les supporters de la LDJ. Je fais donc appel à tous ceux pourraient se libérer le :

 MERCREDI 15 NOVEMBRE, À 9 H, SALLE D'AUDIENCE DE LA 16IÈME CHAMBRE / 2, TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS, 4 BOULEVARD DU PALAIS, MÉTRO CITÉ

 Par ailleurs, l'UJFP a signé la résolution suivante avec sept autres associations (AFPS, les Alternatifs, Femmes en Noir, GUPS, LDH, MARS, MRAP) :

"Nos organisations, membres du Collectif Nationale pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens, souhaitant que toute la lumière soit faite sur les agissements de la Ligue de Défense Juive, et demandent :

 

 

  • « lors du procès du 15 novembre,  la plus grande fermeté de la part de la justice à l'encontre de l'individu responsable, entre autres, des violences commises le 5 janvier 2005.
  •  

  • « la dissolution de la Ligue de Défense Juive. »

     

 

17 NOVEMBRE : LA PAIX EST UNE LUTTE ANTIRACISTE

 

 

 

Les habitants de Noisy-le-Sec auront bientôt l’occasion d’examiner ce postulat à travers l’exemple de la Palestine. Vendredi prochain, le 17 novembre, le comité local du MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) organise une soirée publique dans le cadre de la Semaine de la solidarité internationale. Le MRAP de Noisy-le-Sec annonce son soutien à l’opération « 10 000 cartables pour les enfants palestiniens » pilotée par l’AJPF (Association pour la promotion des jumelages entre les camps de réfugiés palestiniens et les villes de France). À l’aide de films et de présentations, le cas de la Palestine sera passé au crible en traitant le drame humanitaire qui s’y déroule, les forces politiques en présence, la colonisation israélienne et le rôle de l’Europe dans tout ça. Trois invités seront à la tribune pour animer le débat : Bernard Ravenel (président de l’AFPS), Fernand Tuil (animateur de l’AJPF) et Christine Birnbaum (membre du Bureau national de l’UJFP). Rendez-vous à 18h30 dans la Salle Gérard Philippe, rue Jean-Jaurès, 93130 Noisy-le-Sec.

 

 

 

26 NOVEMBRE : « 6 HEURES POUR LA PALESTINE » À EVRY

 

 

 

Ce sera bientôt au tour de la banlieue sud de se mobiliser pour la justice au Proche-Orient. Le dimanche 26 novembre de 16 heures à 22 heures, se tient les « 6 heures pour la Palestine » à Evry, événement organisé dans le cadre d’un projet de jumelage entre la Mairie d’Evry et le camp de réfugiés de Khan Younis dans la Bande de Gaza. Exposition, photos, lecture de poésie, concert de musique palestinienne, film, prises de parole et buffet, voilà le programme qui nous attend dans l’Essonne. Cette manifestation est organisée par l’association Evry-Palestine et la Mairie d’Evry. À 19h15, Richard Wagman, président d’honneur de l’UJFP, partagera la tribune avec Manuel Valles (maire PS d’Evry), Denis Sieffert (directeur de la rédaction de Politis), Mohamed Kacimi (écrivain) et Fouad Faku’awi (responsable des projets du camp de Khan Younis – sous réserve). À la Mairie d’Evry, Place des Droits de l’Homme, dans la Salle du Conseil. À la sortie du RER Evry-Courcouronnes.

 

 

4 DÉCEMBRE : PLACE AU THÉÂTRE (DE JÉNINE)

 

 

 

Une soirée aura lieu pour venir en aide au « Théâtre de la Liberté » de Jénine, fondé par la militante pacifiste israélienne Arna Mer. Détruit par l’aviation israélienne lors de l’invasion du camp de réfugiés en 2002, ce théâtre populaire pour les enfants a été reconstruit dans des locaux provisoires grâce aux efforts de Juliano Khamis Mer (le fils d’Arna), comédien et, comme sa mère, militant pacifiste. L’Association des « Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine » œuvre à la reconstruction de cet outil culturel dans un nouveau local. L’association a été créée à l’appel de l’UJFP et de la Société des Amis du Théâtre Al Rowwad (du camp de réfugiés d’Aïda, à Bethléem). Autant d’exemples de la coopération judéo-arabe, tant au Proche-Orient qu’en France, en faveur de la culture et contre la guerre. Juliano Khamis Mer, réalisateur du film « Les enfants d’Arna » (qui raconte la création de ce théâtre), sera de passage à Paris le lundi 4 décembre. Vous êtes invités à venir le rencontrer à 19h30 au Studio l’Ermitage, 8 rue de l’Ermitage, 75020 Paris (M° Jourdain ou bus 26, arrêt de Érmitage). Il y a aura une table de presse de l’UJFP dans la salle. Organisé par l’Association des Amis du Théâtre de la Liberté de Jénine. Pour le tract d’invitation, voir le fichier attaché <ATL Jénine-1>.

   

 

Richard WAGMAN

 

Président, UJFP Ile-de-France

 

 

12/11/06

Union juive française pour la paix (UJFP)

 

21 ter, rue Voltaire

 

75011 PARIS

Tél. : 01 42 02 59 76

 

Fax : 01 42 02 59 77

 

Site : www.ujfp.org

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article