Audio-Video : la milice de Finkielkraut arrêtée

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 Eh oui... comme vous avez pu le constater sur cette video ci par exemple, la rue des Rosiers est la chasse gardée des milices sionistes. Ils font la police et se substituent à elle. Ci dessous donc un interview -sans images- de la Maire du 4ème arrondissement qui dit ce qu'elle pense de ce qui se passe Rue des Rosiers... sans oser quand même trop se mouiller, il faut le dire.

Dessous l'article relatant l'agression des deux éboueurs par la milice sioniste...

 

 La milice de Finkielkraut arrêtée

 

 
 
AGRESSION RACISTE DANS LE MARAIS,
TERRITOIRE EN PASSE DE DEVENIR HORS LA LOI ?
L’agression en plein jour, par des membres de la "communauté juive", de deux éboueurs "au physique méditerranéen" dans le Marais (4ème arrondissement de Paris), considéré de manière croissante comme "chasse gardée" et territoire hors la loi et dangereux pour tous ceux qui sont trop "bronzés" (sans parler de ceux qui s’aventurent à porter un keffieh !) a tout de même fait l’objet de quelques reprises dans la presse et d’une protestation de Delanöé. Il faut dire que les nervis du Betar et de la LDJ, y règnent en "petits maîtres" et n’en sont pas à leur premier exploit. Mais ni Sarkozy, ni Ségolène ne s’en sont apparamment émus, ni allés prendre des nouvelles des victimes. Ci-dessous un article du Parisien de la semaine dernière. Les coupables sont parfaitement identifiés. On attend de connaître les sanctions.


Racisme Agression rue des Rosiers : quatre jeunes en garde à vue

« L’ENQUÊTE avance bien. » Satisfaction au commissariat du IV e arrondissement. Deux jours après l’agression de deux éboueurs qui travaillaient dans le quartier juif de la capitale (notre édition d’hier), la police a interpellé quatre personnes qui ont été placées en garde à vue hier matin.

Dimanche vers 17 heures, le chauffeur du camion benne - un homme au physique méditerranéen portant une grosse moustache - avait été pris à partie par un passant de la rue des Rosiers. Des références à Saddam Hussein puis des insultes racistes avaient fusé. L’éboueur et un collègue avaient ensuite été frappés par l’auteur des insultes et d’autres jeunes gens venus lui prêter main-forte. Les policiers alertés avaient mis fin à la rixe impliquant une dizaine de personnes.

Désigné par des témoins comme l’un des agresseurs présumés, Avi, 19 ans, avait été interpellé tout de suite après les faits. « Il faisait vraisemblablement partie du groupe. Mais sa participation active à l’agression n’est pas avérée », commente un proche de l’enquête. Le jeune homme a donc été remis en liberté hier dans la journée. Mais dans le même temps, les policiers sont allés « cueillir » quatre autres jeunes du quartier dont l’identité n’a pas été communiquée. Leur rôle précis dans l’agression des éboueurs reste encore confus. Mais deux d’entre eux auraient été formellement reconnus comme ayant porté des coups ou proféré des insultes. Hier soir, ils étaient toujours entendus au commissariat du IVe.

Dans un communiqué, Bertrand Delanoë a dénoncé une agression « manifestement à caractère raciste ». « L’intolérance et la stigmatisation de l’autre doivent être combattus et condamnés (...), quels que soient leurs auteurs », indique le maire de Paris."

Benoît Hasse Le Parisien , mercredi 10 janvier 2007

CAPJPO-EuroPalestine 


 
Posté par Adriana Evangelizt
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article