Proposition de loi en faveur du vote à distance

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Que cela soit par le Net ou par vote électronique, ce n'est pas fiable.

Proposition de loi en faveur du vote à distance

Par Estelle Dumout
ZDNet France
30 mars 2001

 



Alain Ferry, député UDF du Bas-Rhin, propose une loi pour le vote par internet. Objectif : séduire un électorat plus jeune et lutter contre l'abstention.

Proposition de loi en faveur du vote à distance

 

Le député UDF du Bas-Rhin, Alain Ferry, a déposé le 27 mars à l'Assemblée nationale une proposition de loi destinée à autoriser « le vote à domicile » par l'internet.

Selon l'AFP, cette proposition ne comprend qu'un article, qui stipule que « le vote à domicile au moyen d'ordinateurs connectés au réseau internet est autorisé ». Un décret devrait fixer ses conditions d'application, « afin de garantir l'anonymat, le secret et la sécurité du vote ».

Alain Ferry se sert des résultats de précédentes élections pour justifier sa démarche. « Les résultats parlent d'eux-mêmes : élections législatives, plus de 30 % d'abstention ; référendum sur le quinquennat, près de 70 % d'abstention. »

Citoyenneté volontariste


« L'organisation de ce e-vote, qui permettra de faciliter l'acte civique en lui-même et de séduire un électorat plus jeune, fera bien sûr l'objet de nombreux essais et pourrait être rodé sur des élections locales » tient à préciser le député.

Reste que ces arguments ont déjà été maintes fois avancés et maintes fois démontés. Interrogé en novembre dernier par ZDNet, Stéphane Rozès, le directeur du département Opinion à l'institut de sondage CSA, se montrait déjà sceptique quant à ce soi-disant remède miracle. « Le problème n'est pas abordé sous le bon angle », affirmait-il. « Le rapport à la citoyenneté induit une démarche volontariste de la part des électeurs. Instaurer un rapport passif ne serait pas une bonne chose. »

Même scepticisme chez Thierry Vedel, chargé de recherche au CNRS et spécialiste du vote électronique. « Pour le vote électronique intégral, c'est-à-dire effectué en ligne sur ordinateur, les problèmes techniques sont encore nombreux, entre-autres l'authentification des électeurs et la protection absolue des réseaux, que personne ne peut actuellement garantir ou assurer », nous déclarait-il il y a quelques mois.

Sur le même sujet

Sources Znet

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article