Affaire Gravaud: Nouvelle piste

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Affaire Gravaud: Nouvelle piste


Par Sabrina BESTANI

Rebondissements dans l'affaire de la jeune Sophie Gravaud, 23 ans, disparue dans la nuit de samedi à dimanche dans la banlieue de Nantes. Après l'ouverture d'une information judicaire pour "disparition inquiétante", quatre suspects, trahis par l'utilisation de la carte bleue de la victime, ont été interpelés près de Lyon et à Nantes puis placés en garde à vue. L'enquête s'éclaircit peu à peu.

"Rendez-nous Sophie". Voici le message que tractent sans relâche dans les rues de Nantes les proches de la jeune Sophie, disparue dans la nuit de samedi à dimanche dans la proche banlieue nantaise. L'information judiciaire ouverte mardi pour "disparition inquiétante de jeune majeure", a pris une nouvelle tournure après l'interpellation le même jour, de trois suspects présumés, à Bourgoin-Jailleu, près de Lyon et d'une femme à Nantes.

Actuellement en garde à vue, les suspects présumés, deux hommes et deux femmes d'origine bosniaque, ont pu être retrouvés par la mégarde d'un des fuyards. Traqués grâce à la puce électronique du téléphone portable de la victime et trahis par une utilisation intempestive de sa carte bleue pour des retraits d'argent et un plein d'essence, les suspects ont pu être neutralisés rapidement. Le domicile nantais de l'un des hommes, âgé d'une trentaine d'années, a été perquisitionné par les enquêteurs alors qu'il était déjà en fuite. La femme interpellée à Nantes, serait l'épouse de l'un des hommes toujours à Lyon. La police examinerait l'hypothèse d'une bande organisée.

Sophie Gravaud, 23 ans, aurait dû rejoindre son compagnon après sa journée de travail samedi, dans une boutique de prêt-à-porter du centre commercial Atlantis. Mais alerté par son absence dimanche matin, après l'avoir eue au téléphone vers 22h45 et avoir tenté de la joindre une vingtaine de fois dans la nuit, son petit ami a sonné l'alarme.

Si l'enquête progresse, les circonstances de la disparition restent floues. Selon l'édition de mercredi du Parisien, un SDF aurait aperçu la victime aux bras de deux hommes, un grand Noir et un Blanc, titubant dans la rue comme si elle était droguée. La police mobilise tous les efforts pour retrouver la jeune fille et éventuellement d'autres complices.


Un cas similaire d'enlèvement la veille

Mais d'autres éléments sont venus enrichir l'enquête. Le témoignage d'une jeune fille pourrait être rapproché de l'affaire Gravaud. Agée de 21 ans, la jeune femme aurait été enlevée la veille aux alentours de 18h, au même centre commercial, et aurait été violée puis abandonnée dans un quartier sensible de Nantes. Une information judiciaire pour "enlèvement, séquestration et viol en réunion" a été ouverte mardi, et a été confiée à la juge chargée de la disparition de Sophie. Selon les policiers, le lien entre les deux affaires est tentant.

D'importants moyens ont été déployés pour retrouver la jeune fille. Affiches placardées, recherches actives et travail des enquêteurs, qui ont saisi les caméras de vidéosurveillance du parking et qui examineraient le témoignage d'un vigile du centre commercial, affirmant avoir vu un homme prendre la fuite. Sophie n'a pas donné signe de vie depuis samedi soir mais sa voiture a d'ores et déjà été retrouvée calcinée sur le parking du centre commercial, visiblement déplacée, les clés encore sur le contact...

Sources lejdd

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Crimes

Commenter cet article