Affaire Maddie : la dissimulation de cadavre confirmée

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Affaire Maddie : la dissimulation de cadavre confirmée

La batterie de résultats que l’équipe portugaise a été cherchée à Birmingham ces derniers jours confirmerait la thèse d’occultation (ou dissimulation) de cadavre.

Le Correio de Manha, dans son édition d’aujourd’hui, précise qu’il « existe une possibilité pour que certains vestiges soient contaminés sans qu’il soit possible de soutenir avec certitude une accusation d’homicide ». Le Correio da Manha était le seul à en parler. Depuis l’info fut reprise par le Diario de Noticias ainsi que l’Expresso relayé par les agences de presse internationales qui disent que : « les techniciens de la police scientifique britannique (FSS), qui ont menés les examens, n’ont pas réussi à isoler le profil ADN des »vestiges biologiques« retrouvés dans l’appartement du complexe touristique de Praia da Luz, qui étaient trop dégradés. Les résultat des analyses préliminaires »ne permettent pas d’établir « avec un degré de certitude raisonnable » que la fillette soit morte ni d’incriminer ses parents, Kate et Gerry McCann".


Notons que cette information n’est pas confirmée officiellement et que si elle devait l’être, n’incrimine que les échantillons recueillis dans l’appartement 5a. En outre, cette affirmation va à l’encontre des dires des détectives qui ont affirmés que les échantillons étaient « sains ». Quoi qu’il en soit, nous attirons l’attention de nos lecteurs sur le fait que cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu homicide. Simplement que les échantillons, devant un tribunal, ne permettraient pas, à eux seuls, de soutenir à 100% la thèse de l’homicide. Que l’on soit pro ou anti McCann ne change rien, c’est une question légale. Nous doutons de cette information, d’autant plus que selon nos sources les résultats des examens se révéleraient bien concluants. Suite aux informations obtenues via le FSS, la PJ va effectuer d’autres devoirs d’enquête sur le terrain donnant de nouvelles impulsions à l’enquête. La réunion d’hier entre les différents acteurs de la police portugaise et du Ministère Public a permis de mettre tout le monde d’accord sur les suites à donner à l’enquête.

Des lettres rogatoires.

Le monde judiciaire portugais parlant d’une seule et même voix, a décidé d’envoyer une nouvelle équipe d’enquêteurs au R-U avec des lettres rogatoires. Ces lettres vont permettre à la police britannique de procéder à de nouvelles auditions des amis de vacances qui ne sont toujours que témoins (pour le moment) dans cette affaire. La police britannique va procéder également aux auditions des parents de Madeleine en leur posant les questions préparées par la police portugaise. D’autre part, la PJ est renforcée dans sa conviction que les parents et Robert Murat se connaissaient avant le 03 mai. Ainsi les 3 suspects le resteront et ce probablement jusqu’au procès qui s’annonce de façon de plus en plus évident et incontournable. Des rumeurs persistantes font état de nouveaux suspects, nous vous en parlions déjà dans notre article du 04 novembre 2007.

Un Ambassadeur à la PJ.

Le nouvel Ambassadeur britannique, Alexander Ellis, s’est rendu à la PJ de Faro. Le diplomate britannique a pris ses fonctions il y a environs 10 semaines. Il est venu présenter ses « compliments » au directeur adjoint Guilhermino Encarnação qui l’a reçu pendant 35 minutes, de 09h35 à 10h10. Selon le diplomate, il s’agit d’une visite de courtoisie dans le cadre du Service des Affaires Étrangères. Ce dernier aurait interrompu la réunion en cours et il aurait abordé le sujet McCann dans sa conversation. Cette « visite » est déjà qualifiée, dans les milieux judiciaires, comme inopportune. Détail curieux, le diplomate, c’était au préalable entretenu avec le prêtre anglican Haynes Hubbard qui a apporté son soutien aux McCann à Praia Da Luz.

La réaction des parents de Madeleine

Gerry a écrit sur son blog : « On nous a dit que tous les résultats des tests sont maintenant disponibles. Kate et moi-même espérons que les doutes à notre sujet soient levés. Comme nous l’avons déjà dit, nous sommes convaincus que les résultats ne viendront nullement nous incriminer et que chacun pourra se concentrer sur la recherche de Madeleine et de son ravisseur ».

Quant à Clarence Mitchell, le porte-parole des parents, il a déclaré : « Les amis du couple désirent être à nouveaux auditionnés si cela permet de clarifier les éventuelles incohérences qui pourraient exister, selon la police, dans les déclarations initiales. D’autant si elles permettent à Kate et Gerry d’être mis hors de cause. Les amis du couple, à l’instar de Kate et Gerry, n’ont absolument rien à cacher ».

Point de détails pour mieux comprendre l’enquête.

Il faut bien comprendre qu’au Portugal, le Ministère Public fait partie intégrante des rouages de l’État. La PJ dépend du Ministère Public qui lui-même est un organe du Gouvernement. Mais il y a le Procureur de la République qui lui est totalement indépendant et « surveille » ce qui se passe entre la PJ et le Ministère Public. Le Procureur est nommé par un conseil composé de tous les juges, d’une part, et des membres du parlement d’autre part, et non par les membres du Gouvernement eux-mêmes. Cette mesure sert à garantir l’impartialité des enquêtes et être sûr que le Gouvernement n’intervient pas dans une procédure judiciaire. Dans tous les pays démocratiques, il est impensable que le monde politique puisse interférer dans une enquête policière... Les seuls cas où cela arrive, de façon aussi forte que dans l’affaire qui nous occupe, ...c’est lorsque l’un des « suspects » est un rouage important du Gouvernement possédant des informations suffisantes pour que l’État cherche à le mettre à l’abri. Par exemple un espion, ou un diplomate important ayant connaissance d’informations sensibles.

Sources
Journal Chrétien

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Crimes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article