Pour Carla, TF1 attendra le blanc-seing élyséen

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Pour Carla, TF1 attendra le blanc-seing élyséen

Pas un mot dans le journal de PPDA ni lundi ni mardi soir. Pas un souffle dans «Le 13 heures» de Jean-Pierre Pernaut hier. Alors que le couple Bruni-Sarkozy passionne l'Europe, TF1 se tait. Robert Namias, le directeur de l'info, «a tout dit mardi matin sur Europe 1 et ne reparlera plus», nous fait savoir la chaîne privée. A savoir : «nous avons une règle stricte, celle de ne pas parler de la vie privée (...). Nicolas Sarkozy n'a jamais présenté Carla Bruni comme sa compagne, nous n'avions aucune raison d'en parler dans le journal. (...) Si Carla Bruni était demain dans un voyage officiel ou si le Président en parlait clairement, la position de TF1 changerait.» Moralité : seul le verbe élyséen rendrait l'info publiable, même si Nicolas Sarkozy s'est laissé photographier samedi à Disneyland Paris.


 


 

Pour Renaud Revel, journaliste de L'Express, ce silence « jette une fois de plus le discrédit sur la ligne éditoriale de journaux devenus le bulletin officiel de l'Elysée ». L'argument moraliste et anti-people de TF1 tient d'autant moins que deux sites du groupe s'arrangent pour distiller l'info malgré tout : www.plurielles.fr, portail féminin du groupe, glisse un pudique « le Président aurait une nouvelle femme dans sa vie », et nomme Carla Bruni. Un sujet de LCI - filiale à 100 % de TF1 -, daté de dimanche soir, dans lequel Christophe Barbier (directeur de la rédaction de L'Express) confirme l'idylle, se balade bien en évidence sur www.video.tf1.fr !

Le mutisme du JT de TF1 étonne d'autant plus que « le 20 heures » de France 2 et « Le Six » de M6 ont carrément adopté une ligne inverse lundi soir, rachetant à la chaîne privée belge RTL-TVI quinze secondes d'images amateurs tournées chez Mickey. « La séquence apportait de l'info dans la mesure où Carla Bruni, pas inquiète du tout, fixe clairement la caméra droit dans les yeux », explique Thierry Thuillier, rédacteur en chef du « 20 heures » de David Pujadas. Le touriste liégeois chanceux, qui a filmé la séquence samedi, a ensuite envoyé un SMS à la « hotline » info de RTL-TVI. « J'ai racheté ces images, que j'ai données à M6 qui appartient au même groupe que nous, et revendu à prix coûtant à France 2 », explique Philippe Roussel, directeur de la rédaction de RTL-TVI. Une séquence à moins de 1 000 euros... largement dans les moyens de TF1 !


Raphaëlle Baillot

Sources 20 MN

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article