L’Elysée annonce la création d’un Conseil de défense et de sécurité nationale

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Là aussi, croyez-le, il est en train de nous préparer quelque chose de copieux... ça va être comme au Etats-Unis avec infiltration d'agents étrangers, soyons en certains... un 11 septembre en France, ça peut se voir sans problème.

L’Elysée annonce la création d’un Conseil de défense

 et de sécurité nationale


L’Elysée a annoncé, ce jeudi, la création d’un "Conseil de défense et de sécurité nationale", appuyé par un conseil consultatif dont les membres seront nommés par le chef de l’Etat. Le président trace aussi les grandes lignes d’une organisation de la sécurité nationale en cinq grandes fonctions stratégiques.

C’est par un communiqué laconique publié sur le site de la présidence de la république, ce jeudi après-midi, que Nicolas Sarkozy annonce la création d’un "Conseil de défense et de sécurité nationale" et se prononce pour une organisation de la défense française en cinq grandes fonctions. Le chef de l’Etat a en effet reçu, à l’issue du conseil des ministres, les principaux responsables de la Commission chargée de rédiger le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale, dont son président, Jean-Claude Mallet, pour un "point d’étape".

Selon le communiqué de David Martinon, porte-parole de la présidence, Nicolas Sarkozy a "validé" la démarche proposée par la Commission de définition d’une "doctrine globale" permettant à la fois d’assurer la sécurité des Français et d’assumer (les) responsabilités internationales" de la France. "Il a retenu à cette fin une organisation de la sécurité nationale en cinq grandes fonctions stratégiques : connaissance et anticipation, incluant le renseignement ; dissuasion ; protection ; prévention ; intervention."

Nicolas Sarkozy a également approuvé la proposition de la Commission de chercher à la fois à renforcer les politiques de l’Union européenne dans les domaines de la sécurité, de la défense, de l’industrie et de la rercherche, et à "rénover le lien transatlantique". Selon David Martinon, le chef de l’Etat considère ces deux objectifs comme "complémentaires d’une même politique de sécurité et de défense". "Après le Livre blanc de 1994, tirant les enseignements de la fin de la guerre froide, le Livre blanc de 2008 sera celui de la mondialisation".

"En ce qui concerne les forces armées, le président de la république a renouvelé un triple engagement : que les armées disposent de moyens modernisés et adaptés à leurs missions, qu’un effort spécifique soit entrepris pour que les équipements soient entretenus au meilleur niveau, et que les militaires et leurs familles voient reconnue la nature spécifique de leur engagement." Nicolas Sarkozy a réaffirmé l’objectif de maintien d’un effort de l’ordre de 2% du PIB pour la défense nationale. Il a cependant souligné que ces différents objectifs ne pourraient être atteints qu’au prix d’un "processus de réforme et de rationalisation exemplaire", précise le porte-parole.

Enfin, comme proposé par la Commission, le président a décidé la création d’un "Conseil de défense et de sécurité nationale", appuyé par un conseil consultatif dont les membres seront nommés par le chef de l’Etat. Cette idée de Conseil de sécurité, directement inspirée des Etats-Unis, avait été avancée par Nicolas Sarkozy lors de la campagne présidentielle. Mais, depuis, silence radio au point que certains militaires doutaient de sa réalisation.

Le Livre blanc sur la défense doit être remis au président au début du printemps 2008, afin de préparer "d’ici l’été" sa traduction législative. La Commission avait tenu sa première séance le 23 août. Nicolas Sarkozy lui a demandé d’organiser d’autres points d’étape d’ici le début du printemps.

Selon le porte-parole, le projet de Livre blanc sera présenté aux commissions compétentes des deux assemblées avant que le chef de l’Etat n’arrête définitivement ses choix. Une fois le texte arrêté, les orientations principales en seront exposées aux assemblées par le Premier ministre, François Fillon.

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article