Le pouvoir d'achat "talon d'Achille" pour Sarkozy, selon Arnaud Montebourg

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Nous sommes d'accord avec Montebourg, Sarkozy est le président des fins de mois difficiles. Et nous ajouterons, le président du "travaillez plus pour que je gagne plus" mais aussi du "travaillez plus pour gagner moins." Sarkozy fait partie de la race des rapaces. Je prends mais je donne rien. Et nous sommes persuadés que Cécilia a raison lorsqu'elle dit qu'il est pingre. Il doit même avoir des oursins dans les poches. Ce n'est pas quelqu'un d'humaniste ni de généreux. C'est un égoïste. Son comportement d'ailleurs exhibitionniste -avec une femme qui est loin de ressembler à la Vierge Marie- alors qu'il vient juste de divorcer sans penser aux conséquences de sa conduite pour le petit garçon Louis est d'ailleurs ce qui nous choque le plus. Par là-même Sarkozy prouve qu'il n'a aucune morale. Quelqu'un de sensé aurait gardé cette liaison secrète, ne serait-ce que pour pas heurter son fils. Mais là, avec cynisme, il ne pense qu'à se venger de Cécilia et se fout bien de faire souffrir un enfant. Cette conduite est indigne d'un président qui représente la République. Sarkozy avait beau critiquer son père et lui en vouloir, comme nous le disons ICI, il a fini par lui ressembler. Il ne tient absolument pas compte de ce que celui-ci lui a infligé lorsqu'il était enfant. Il se conduit de la même façon. Conduite indigne d'un père et d'un président qui ridiculise notre République et nous donne une image déplorable dans le monde. Il est temps qu'il grandisse et qu'il se ressaisisse vite car le retour du boomerang va s'avérer très douloureux dans le cas contraire. S'il s'est fait élire pour se pavaner au bras de femmes ayant mauvaise réputation, il n'avait qu'à choisir un autre job. Pour notre part et dans tous les cas, Carla Bruni ne remplacera jamais Cécilia.

Le pouvoir d'achat "talon d'Achille" pour Sarkozy,

selon Arnaud Montebourg

Le député PS Arnaud Montebourg a estimé mercredi au lendemain de la conférence de presse du président de la République que le pouvoir d'achat serait "le talon d'Achille" de Nicolas Sarkozy comme "la fracture sociale" l'avait été pour Jacques Chirac.

"M. Sarkozy est en train de vivre ce que Jacques Chirac a connu avec sa fracture sociale. Le candidat du pouvoir d'achat dit aujourd'hui que c'est absurde, qu'il ne faut plus en parler. Il est pris à son propre piège", a déclaré M. Montebourg sur France 2.

"C'est une sorte de démagogue qui se prend les pieds dans le tapis. La fracture sociale était le talon d'Achille de Jacques Chirac, le pouvoir d'achat sera le talon d'Achille de Nicolas Sarkozy", a résumé le député de Saône-et-Loire.

Nicolas Sarkozy "était le candidat du pouvoir d'achat, il est maintenant le président des fins de mois difficiles, sauf pour lui-même d'ailleurs". "Les caisses, il les a lui-même vidées" avec les 15 mds d'euros "distribués abusivement" cet été avec le paquet fiscal, a-t-il ajouté.

Selon lui, "le président de la République a décidé d'utiliser les 35 heures comme un épouvantail" et "en vérité ce qui est en ligne de mire, c'est la remise en question de toute forme de durée légale protectrice du travail", "c'est la remise en question au bout du chemin des 40 heures".

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article