Le vrai père de Carla Bruni serait caché au Brésil

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Alors le soit-disant vrai père dit que sa fille serait né en 1967 alors que sur Wikipédia, sa date de naissance serait 1968.

Le vrai père de Carla Bruni serait caché au Brésil

par Ludovic Rocchi

Maurizio Remmert (à g.), qui vit actuellement au Brésil, serait le père biologique de Carla Bruni. L'industriel et compositeur italien Alberto Bruni Tedeschi (à dte), mort depuis douze ans, ne serait pas le vrai père

Les rumeurs se multiplient autour du président français et de la chanteuse. Nouvel épisode: le père biologique de Carla ne serait pas le défunt industriel italien Bruni Tedeschi, mais un commerçant italien, bien vivant et retiré au Brésil. «C'est ma fille et elle le sait!» a-t-il déclaré.

La machine à rumeurs bat son plein. Après les supputations sur le début de grossesse de Carla Bruni, voilà que Paris bruissait ce week-end d'une autre information tombée du ciel: Nicolas Sarkozy et son amour de chanteuse se seraient déjà mariés dans le plus grand secret. Annoncé à la mairie du XVIe arrondissement, démenti par le maire, puis supposé par une armada de journalistes et de photographes dans un autre endroit de la capitale, le mariage restait hier soir un fantasme collectif...

Mais il est une autre rumeur encore qui vient alimenter le vaudeville de l'Elysée. Celle-là semble un peu plus solide: le père de Carla serait toujours vivant. Il habiterait au Brésil et aurait rencontré sa mère dans les années 1960 à Turin, alors qu'elle était déjà mariée au richissime industriel et compositeur italien Alberto Bruni Tedeschi.

Issue d'une liaison extraconjugale


L'hypothétique future première dame de France serait donc issue d'une liaison extraconjugale entre sa mère, Marisa, et un Italien du nom de Maurizio Remmert. Ce sexagénaire vit au Brésil depuis trente-deux ans, où il fait des affaires dans le vin et la gastronomie. Rien à voir avec la version officielle, qui veut que le père de Carla soit mort depuis douze ans.

Une loufoquerie de plus dans la saga Sarko? Pas vraiment, à entendre le dénommé Maurizio Remmert, qui s'est confié cette semaine à Estado, un grand quotidien du Brésil: «Je sais que Carla est ma fille depuis sa naissance. (...) J'avais 19 ans quand j'ai connu sa mère, Marisa, qui en avait 32. (...) Nous avons entretenu une relation pendant six ans. (...) Et elle m'a dit que j'étais le père de Carla à sa naissance, en 1967

Pour être précis, c'est précis. Le commerçant italien explique qu'il a décidé d'accorder cette unique interview pour en finir avec les rumeurs mal fondées qui l'entouraient depuis qu'une revue gastronomique avait laissé entendre qu'il pourrait être le père d'une certaine Carla Bruni. C'était avant l'union affichée de sa fille avec le président Sarkozy. Depuis, le brave Maurizio se dit assailli par «la presse à sensation» et revendique son droit à retourner à une vie tranquille et anonyme.

Ce même souci de discrétion, dit-il, a entouré sa relation avec la mère de Carla, «une grande histoire d'amour, pas juste une passade». Selon Maurizio Remmert, le mari a été mis au courant du fait que Carla n'était pas sa fille naturelle: «C'était quelqu'un d'exceptionnel. Il a toujours considéré Carla comme sa fille légitime. Quand il est tombé malade, Marisa a révélé à Carla qui était son père. (...) Ce fut une conversation d'adulte, de mère à fille.»

Une première rencontre avec son vrai père il y a onze ans


Et quelle relation le père biologique entretient-il avec sa fille? Il dit l'avoir rencontrée pour la première fois il y a onze ans: «Ce fut naturel et tranquille. Notre relation est très saine. Ce qui est étrange, c'est qu'elle dit qu'elle s'est toujours sentie différente dans sa famille. Et elle est très proche de Consuelo, mon autre fille. Je parle souvent avec Carla, et je vois mon petit-fils aussi souvent que possible. Il est très intelligent, comme son père, Raphaël Enthoven, pour qui j'ai beaucoup d'estime.»

Si Maurizio Remmert est d'accord d'aborder le passé et sa relation avec Carla Bruni, il refuse de s'aventurer sur le brûlant terrain de l'actualité parisienne. A-t-il déjà parlé à Sarkozy? «Pas de commentaire.» Et le mariage, qu'en pense-t-il? «Je ne me mêle pas de la vie de mes filles. Tout ce que je veux, c'est qu'elles soient heureuses...»

Aucune confirmation ni aucun démenti n'ont été publiés par la famille Bruni Tedeschi depuis que ce père caché au Brésil s'est exprimé de long en large sur son histoire d'amour adultère et sa paternité supposée. Mais la suite du feuilleton ne saurait tarder...

Sources Le Matin Ch

Posté par Adriana Evangelizt


Commenter cet article