Les épousailles d'un roitelet

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Un article qui nous a fait mourir de rire !

 

Les épousailles d'un roitelet

par Jacques Tourtaux

Son blog

Nicolas Sarkozy est partout. Dès qu'on allume la télé à l'heure des infos, on ne voit que lui. Le 8 janvier, lors d'une conférence de presse, il paraît qu'il a parlé devant 600 journalistes représentant 45 pays. Combien auraient-ils été s'il avait convoqué des journalistes de tous les Etats de la planète ?

Sarkozy en a profité pour annoncer son futur mariage avec Carla Bruni, ex-mannequin devenue chanteuse. La bientôt première dame de France dit être de gauche, laquelle ? Celle des Strauss-Kahn, celle de Ségolène, celle du PS qui, par son abstention va traîtreusement faire passer le "mini-traîté" européen qui ressemble presque comme à un frère au traîté qu'une majorité de français a rejeté lors du référendum. Si c'est de cette gauche-là qu'elle se revendique, c'est de la gauche caviar qu'elle parle, alors, rien à cirer de cette gauche-là.

Comme d'habitude, Sarkozy donne dans le tape à l'oeil et comme par hasard, la noce va coïncider avec d'importants évènements politiques tels que Versailles, début février où les parlementaires vont décider du sort de plus de 60 millions de français et où, par leur absence, les socialistes vont ainsi faire passer le 'mini-traité" de Sarkozy et d'Angela Merckel. Ensuite, dans la foulée, auront lieu les élections municipales dans lesquelles Sarkozy va s'impliquer personnellement.

LA CEREMONIE NUPTIALE

Après avoir convolé en justes noces devant un maire Républicain et Laïc, ce sera la fastueuse cérémonie religieuse à laquelle sa Sainteté le Pape ne participera pas en raison d'un important mouvement de grève des gardes suisses de l'armée du Vatican. Ceux-ci sont mal payés et revendiquent les 35 heures et la retraite pour tous après 37,5 années de bons et loyaux services.

Avec la bénédiction papale, charité et simplicité étant au menu du jour, le curé Gilbert assurera l'office. Il sera secondé par les enfants de coeur Alliot-Marie, Darcos, Kouchner et Boutin. François Fillon agitera le goupillon. La protection des mariés sera couverte par Lagarde et Douillet. Laporte sera le groom de service.

La jeune mariée entrera à l'église au bras du fou du roi, Jean-Marie Bigard. La charmante Rachida Dati dirigera le service d'ordre. Un verset en latin sera lu par l'insoumise Fadela Amara. Les frères Chérèque et Thibault actionneront les cloches qui sonneront à toutes volées.

Le carrosse doré sera tiré par des boeufs commandés par les chefs bouviers Raffarin et de Villepin. Je précise que les boeufs, tous membres de l'entourage proche du marié etaient si nombreux à se bousculer au portillon qu'il à fallu procéder à un tirage au sort dont la main innocente fut celle de Bernadette Chirac.

La traîne de la mariée sera portée par La Royale Ségolène, par Cécilia et, porteur d'une tulipe blanche à la boutonnière, François Hollande.

Les garçons d'honneur seront Arno Klarsfeld et Laurent Fabius.

A l'issue de la cérémonie, les jeunes mariés seront félicités et acclamés par des tirs de Karchers et de caillasses, organisés par le chef de bande Ardennais Yannick Noah. Le caillassage sera exécuté par la jeunesse du coin, des SDF, des Sans-papiers, des R'mistes, criant vouloir débarrasser la COMMUNE DE PARIS de sa chienlit.

Sources Le blog de
Jacques Tourtaux

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article