Irak: un groupe rebelle sunnite dénonce "l'alliance" Bush-Sarkozy

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Evidemment, ceci ne nous surprend pas vu l'orientation politique de Sarkozy. Seulement là, on n'a pas à faire à la nébuleuse Al Qaïda de fabrication CIA-Mossad, là, on a à faire à des nationalistes qui se battent pour libérer l'Irak de l'envahisseur, des mercenaires qui s'y trouvent et, par extension, d'Al Qaïda dont ils savent très bien de qui elle est la création. On tiendra d'ailleurs à signaler qu'ils avaient pris les journalistes Malbrunot et Chesnot en otage mais qu'ils les avaient libérés. Ce qui ne fut pas le cas de Tom Fox torturé et assassiné par un soit-disant groupuscule, apparu soudainement. Tom Fox ne fut pas le seul à être enlevé, il faisait partie d'un groupe de quatre personnes travaillant pour une ONG chrétienne nommée Peacemaker. Les trois autres furent épargnés. Or, il se trouve que Tom était le seul à être allé en mission en Palestine et il avait manifesté contre le mur d'apartheid. N'est-ce pas étrange qu'il ait été tué ? Ce sont des "petits détails" ou "étranges coïncidences" dans ce style -nous possédons d'autres exemples- qui nous faisaient penser -au départ- que les criminels qui se cachent derrière Al Qaïda ou autres groupes au nom bidons, ne sont que des mercenaires oeuvrant pour le sionisme en Irak. Ils liquident tous les intellectuels et scientifiques là-bas. Et c'est même une certitude depuis car nous possédons des preuves et des témoignages d'amis en mission en Irak, qui peuvent certifier qu'il y a beaucoup d'Israéliens sur le sol Irakien. Des photos vont nous parvenir bientôt prouvant ce fait.

Donc l'Alliance Bush-Sarkozy, on y revient, ne peut que nuire à la France et aux Français. Nous avons un jeune ami d'ascendance judaïque qui vient de parti passer quelques semaines en Afrique et nous lui avons fortement recommandé de ne pas dire qu'il était ni Français ni juif. On lui a dit de dire qu'il était Corse, ce qu'il est quelque part, de toute façon. C'est vous dire où l'on en est par rapport à Sarkozy. Alors quand on dit que le Sionisme porte tort aux juifs, on sait de quoi on parle. Et ça, nous répétons, il va falloir que cela cesse. Avec ou sans Sarkozy. Et nous allons fortement nous engager dans ce sens.

 

 

Irak: un groupe rebelle sunnite dénonce "l'alliance" Bush-Sarkozy



Dans un communiqué transmis à l'AFP, l'Armée islamique revient sur la tournée achevée la semaine dernière au Proche-Orient de M. Bush dont elle dénonce la "volonté d'hégémonie et la stratégie d'influence sur les nations islamiques".

Le mouvement insurgé accuse notamment le président américain de "continuer à n'agir que dans les intérêts de la sécurité d'Israël avec une totale indifférence pour les peuples de la région, en particulier pour l'Irak et la Palestine".

L'autre aspect de la tournée de M. Bush a été "le voyage de son docile allié Sarkozy", souligne le texte, signé de l'un des porte-parole de l'Armée islamique, Ali al-Neeme.

Le fait que MM. Bush et Sarkozy effectuent une visite au même moment dans les pays du Golfe "démontre le marché qu'ont passé les deux hommes pour se soutenir l'un l'autre, asseoir leur influence et se partager les richesses de la région", selon le groupe rebelle.

Pour l'Armée islamique, il s'agit d'une "alliance politique pour l'argent et la domination économique" des pays musulmans.

Le président français s'est rendu du 13 au 15 janvier en Arabie Saoudite, au Qatar et à Abou Dhabi.

Les tournées paralèlles des deux chefs d'Etat ont "démontré clairement ce qui motivent la politique et les alliances des pays occidentaux: l'argent", assure le communiqué.

Le président français "fait mine de parler des pays arabes avec affection et tendresse, mais il verse sur eux des larmes de crocodiles" alors que "la sécurité d'Israël figure parmi ses premières priorités", selon le texte.

L'Armée islamique est le mouvement le plus puissant et le plus structuré au sein de l'insurrection sunnite irakienne contre l'armée américaine.

Ce groupe à 100% irakien, également en lutte contre Al-Qaïda, incarne l'aile nationaliste de la "résistance" et a mené de multiples actions de guérilla contre les troupes américaines. La quasi-totalité de ses membres sont sunnites, dont quelques militaires du régime de Saddam Hussein.

Même si elle le dément, l'Armée islamique a vu beaucoup de ses combattants rejoindre les milices sunnites mobilisées depuis le début de 2007 par l'armée américaine pour lutter contre Al-Qaïda.

Elle est cependant marquée par une idéologie très religieuse et jihadiste, et, au sein de la nébuleuse des groupes insurgés, conserve des liens avec les éléments les plus radicaux en Irak.

Le commandement américain a décrit ce mouvement comme une "organisation terroriste" et a dénoncé sa "brutalité". L'Armée islamique est impliquée dans plusieurs enlèvements d'étrangers, dont les journalistes français Christian Chesnot et Georges Malbrunot en 2004.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt


Commenter cet article