La vie et les amours de Carla Bruni

Publié le par Adriana EVANGELIZT

La vie et les amours de Carla Bruni

Par John Lichfield, à Paris
The Independent

article original : "The life and loves of Carla Bruni "

Mick Jagger, Eric Clapton et Donald Trump ont été subjugués
par le mannequin-devenue-chanteuse. Et à présent, il semble que
le Président français soit tombé sous son charme. Reportage.

Traduction Jean-François Goulon

Vous vous apercevez que vous vieillissez lorsque le Président de la France sort avec l'ancienne petite-amie de Mick Jagger. Carla Bruni, 39 ans, le super-modèle devenu chanteuse pop et maîtresse, parmi d'autres, de Mick Jagger, Eric Clapton et Donald Trump, est la nouvelle femme dans la vie de Nicolas Sarkozy.

Pour une fois, les médias du monde entier n'ont pas besoin de contourner la loi française qui interdit l'invasion dans la vie privée des gens. L'heureux couple s'est rendu ensemble à Disneyland Paris pendant le week-end et a posé radieusement pour les paparazzis qui les suivaient au parc à thème. Si l'on veut cacher son amour, on ne va pas à Disneyland le week-end qui précède Noël. Parmi les magazine "people" qui publieront les photos cette semaine, on retrouve Paris Match, dont le propriétaire est l'ami de M. Sarkozy, Arnaud Lagardère. Autrement dit, il s'agit d'un conte de fée officiel où un prince rencontre une princesse, même si le Palais de l'Elysée a refusé hier tout commentaire.

Depuis que sa femme Cécilia et lui ont divorcé en octobre dernier, les rumeurs sur internet et dans les tabloïds lui ont prêté des liens avec toute une série de femmes magnifiques du monde des média ou du show-business. La plupart de ces histoires se sont avérées avoir été exagérées, mais celle-ci est différente. On dit que le Président de 52 ans a rencontré cette native d'Italie et élevée en France, Mme Bruni, lors d'une réunion semi-politique il y a trois semaines. Ils ont été vus ensemble dans le parc du Château de Versailles il y a deux week-end de cela. Samedi dernier, comme des quantités d'autres divorcés, ils ont emmené leurs enfants respectifs à Disneyland. Selon l'AFP, le couple et les enfants ont passé la nuit au Disneyland Hôtel, à une quinzaine de km à l'est de Paris.

Christophe Barbier, le rédacteur en chef du très respecté magazine d'informations L'Express, est un ami de Mme Bruni. Il a dit hier qu'il avait téléphoné à l'ancien mannequin avant de lancer l'information sur sa romance avec M. Sarkozy. "Elle a confirmé cette relation", a-t-il dit. "Elle a dit que la publicité ne la dérangeait pas parce que cela allait maintenant devenir une histoire d'amour publique."

Colombe Pringle, la rédactrice en chef du magazine Point de Vue, qui publiera des photos du couple aujourd'hui, a déclaré : "Nicolas Sarkozy et Carla Bruni voulaient que les gens le sachent. Autrement, je ne sais pas pourquoi ils seraient allés à Disneyland pour regarder la parade de Mickey Mouse".

Mme Bruni est depuis longtemps sur la liste des plus belles femmes du monde. Avec ce qu'elle a appelé autrefois ses "yeux de biche" et ses pommettes hautes et saillantes, elle a une ressemblance frappante avec … Cécilia Sarkozy. A l'instar de la femme qui a décidé, après cinq mois, qu'elle ne voulait pas être la Première Dame de France, Mme Bruni est aussi célèbre pour ses demi-tours émotionnels fracassants. Elle a eu une histoire d'amour intermittente avec Mick Jagger, dans sa vingtaine, et elle est devenu célèbre pour avoir fait partie de la génération des premiers super-modèles, dont faisaient aussi partie Naomi Campbell et Kate Moss. Elle a abandonné le mannequinat au début de sa trentaine pour se réinventer - avec un certain succès - en tant que pop star internationale. En chemin, elle est sortie avec une foule invraisemblable d'hommes riches et célèbres, incluant le milliardaire américain Donald Trump, la star de cinéma Kevin Costner et le musicien rock britannique Eric Clapton.

Il y a sept ans, alors qu'elle vivait avec le publicitaire français, Jean-Paul Enthoven, elle est tombée amoureuse de son fils, le philosophe Raphaël Enthoven, plus jeune qu'elle de dix ans. Ils se sont mariés après qu'il eut divorcé de sa femme, Justine Lévy, la fille d'un philosophe français mieux connu, Bernard-Henri Lévy. Mme Lévy eut sa revanche en 2004 en écrivant un roman à succès basé sur le vol de son mari, intitulé "Rien de Grave".

Mme Bruni a semblé ne pas s'en soucier. Elle avait un succès bien à elle à célébrer. Son premier album de chansons, "Quelqu'un m'a dit," est sorti la même année sous les ricanements de la presse musicale française. Trop insaisissable, ont-ils dit. Trop folk. Trop vieux-jeu. Mais le disque a gagné une réputation de bouche à oreille et est devenu un tube culte avec plus de deux millions d'albums vendus en Europe. Un critique britannique l'a acclamé comme étant "délicieusement langoureux".

Le deuxième album de Mme Bruni, présentant ses arrangements musicaux de la poésie d'Emily Dickinson, de Dorothy Parker, de W H Auden et de W B Yeats, est sorti en début d'année. Elle attribue son amour de la poésie anglaise aux "leçons" de son amie et "professeur", Marianne Faithfull.

Dans une interview à The Independent en mai dernier, Mme Bruni a pris grand soin de faire remarquer qu'elle n'a jamais correspondu aux préjugés du public selon lesquels les super-modèles sont aussi bêtes que minces. "Même lorsque je me faisais coiffer et maquiller en coulisse lors des défilés de mode, je glissais un exemplaire de Dostoïevski dans un magazine Elle ou Vogue pour le lire", a-t-elle déclaré. "Mais ce serait prétentieux de ma part de dire que j'étais plus intelligente que les autres super-modèles de cette époque. J'étais simplement toujours curieuse de tout". Elle a aussi révélé qu'étant enfant elle a pris part à des chants collectifs à la maison de ses parents avec des amis de la famille, tels que Maria Callas et Herbert von Karajan. Toutefois, lorsqu'elle était jeune-fille, son héros musical était Joe Strummer des Clash.

Mme Bruni est la fille de l'une des familles les plus riches d'Italie du Nord, les Bruni Tedeschi. Sa sœur, Valeria, est une actrice et réalisatrice de films. Leur grand-père fonda Ceat, qui devint la deuxième entreprise de pneumatiques la plus importante d'Italie après Pirelli. Sa mère, Marysa Boroni, était une pianiste de concert célèbre. Son père, Alberto, vendit l'entreprise familiale dans les années 70 et s'installa en France pour échapper à la vague de meurtres et d'enlèvements de politiciens et d'industriels par le groupe terroriste Les Brigades Rouges.

"La musique a été la chose la plus sentimentale dans la vie de mes parents", a déclaré Mme Bruni dans une autre interview à The Independent en 2004. "Bien que je fus plutôt indifférente à la technique, j'ai absorbé totalement leur extrême passion pour elle. Ma mère a toujours dit qu'elle pouvait aimer un homme qui n'était pas beau ou physiquement fort, mais qu'elle ne pouvait pas aimer un homme qui n'aimait pas la musique. Je suis d'accord !"

Nicolas Sarkozy est connu pour être un grand fan du rocker français inusable, Johnny Halliday. A part cela, la musique ne semble pas être beaucoup représentée dans son agenda chargé. Expliquant son choix pour les hommes, Mme Bruni a dit une fois : "Le désir n'est pas quelque chose de précis dans mon cas, donc je ne choisis jamais. La chose unique que tous les hommes que j'ai aimés ont en commun est un côté féminin fort. Je trouve les hommes féminins très virils et les machos très fragiles. Le machisme est un mécanisme de défense". Etrangement, l'une des critiques insinuées par Cécilia Sarkozy sur son ancien mari est qu'il était trop passionné et que son caractère manquait de féminité.

L'amitié de Mme Bruni avec le Président de centre-droit est improbable sous plusieurs autres aspects. Elle a été auparavant considérée comme politiquement de gauche et, avant de le rencontrer, elle a publiquement critiqué les tentatives de M. Sarkozy de sévir contre l'immigration clandestine et le regroupement familial et sélectionner des immigrés "utiles".

Du point de vue du Président, une telle relation clinquante présente des avantages et des inconvénients. Les romances passées de Mme Bruni ne suggèrent pas qu'elle soit prête, pas plus que Cécilia ne l'était, à jouer le rôle d'épouse calme auprès d'une personnalité très intense. Après tous les commérages qui ont entouré la fin de son mariage, il pourrait sembler que la dernière partenaire dont avait besoin le Président Sarkozy fût une célébrité du spectacle, affublée d'une série de conquêtes passées bien en vue.

D'un autre côté, les sondages d'opinion sur le Président Sarkozy commencent à fondre. L'effondrement de son mariage a terni sa réputation conquérante, en particulier auprès des hommes français. Une histoire d'amour médiagénique avec l'une des plus belles femmes du monde peut sembler ne pas être une si mauvaise idée que cela. Le quotidien de droite, Le Figaro, un promoteur fidèle de toutes les activités du Président, a publié hier une photographie de couverture de Mme Bruni plutôt magnifique et a annoncé fièrement qu'elle était la "petite-amie du Président". Le journal de centre-gauche, Libération, a déclaré, de façon plus maussade, que le Président avait renoncé de façon flagrante à la promesse qu'il avait faite de garder sa vie publique et sa vie privée séparées et qu'il avait délibérément choisi de vivre une "idylle couverte par les paparazzis".

Il reste à voir combien de temps cette idylle durera et si Carla Bruni trouve la vie avec le Président en mouvement perpétuel aussi intéressante que la vie avec les Rolling Stones. En tant que petite-amie de Mick Jagger, elle serait partie en tournée avec le groupe au début des années 90.

"J'étais drôle et émotive", a-t-elle déclaré une fois au magazine italien XL. "J'ai appris d'eux tous, ou j'ai plutôt absorbé les choses. Ce sont des personnes spéciales, ces types créatifs, mais ils m'ont conquise avec la simplicité et la discipline avec lesquelles ils travaillent. Si je n'avais pas appris la moindre chose d'eux, je n'aurais pas été meilleure qu'une groupie".

Mais est-ce que Mme Bruni restera la Première Petite-Amie de France ? Ou deviendra-t-elle la première Première Dame de France de naissance étrangère ? Dans l'ensemble, cela semble improbable. En grande partie, cela dépendra de si M. Sarkozy écoute beaucoup sa mère. Il y a deux semaines, Andrée Sarkozy, 80 ans, a déclaré dans une interview : "Dans sa position, il a l'embarras du choix. Mais j'espère que personne ne pensera au mariage. J'en ai assez des mariées."

Sources Questions Critiques

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article