Pour complicité dans les vols secrets de la CIA, Barroso passible de la Cour Pénale Internationale ?

Publié le par Adriana EVANGELIZT

José Manuel Barroso, de toute façon, a été élu Président de la Commission Européenne par les bonnes grâces de la clique à Bush, ils oeuvrent donc pour eux, un argument de plus qui démontre par qui est chapeautée l'Union Européenne et dans quel sens ON la dirige... mais bon, là, c'est pareil, les fameux énarques ou sénateurs qui vont trahir la France n'en savent rien ou font semblant de ne pas savoir. Et ceux qui savent se font traiter de "conspirationnistes", c'est bien connu !

 

Barroso passible de la Cour Pénale Internationale ?


Pour complicité dans les vols secrets de la CIA

par Jean-Yves Crevel

L’information publiée par le Réseau voltaire fait l’effet d’une bombe : Le Président de la Commission européenne serait impliqué dans les vols secrets de la CIA au Portugal.

Nos parlementaires sont appelés à voter lundi 4 février pour soumettre définitivement la France à ce pouvoir illégitime. Comme il est indispensable qu’ils prennent leur décision en toute connaissance de cause, nous allons leur révéler que le système européen a à sa tête une personne passible de la Cour Pénale Internationale, ceci pour des crimes imprescriptibles :

-  Complicité dans les vols secrets de la CIA.

-  Complicité dans la mise en place de la coalition des Açores qui a accompli un génocide en Irak (1 220 580 selon l’Institut ORB).

Cet article va leur être envoyé à chacun. Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas.

Rappelons que c’est le commissaire Franco Frattini lui-même qui réclame toute la lumière sur cette affaire : répondant au socialiste italien Claudio Fava, auteur du rapport recensant 1.245 vols de la CIA. Le Commissaire Franco Frattini en convient, “il y a certainement eu des responsabilités” de la part d’Etats membres et il leur appartient de “révéler la vérité, même si elle dérange” . (extrait d’EurInfo d’avril 2007)

Sources Decap'actu

Article du Réseau Voltaire :
Le président de la Commission européenne
serait impliqué dans les vols secrets de la CIA
Selon l’association britannique Retrieve, le gouvernement portugais aurait autorisé de très nombreux vols secrets de la CIA et participé au transfert de plus de 700 prisonniers illégaux vers le centre de torture de Guantanamo.
L’association publie une liste de 48 vols, entre 2002 et 2006, utilisant l’espace aérien portugais, ainsi que la liste des détenus par vol (tout au moins pour une trentaine de vols) et 8 témoignages d’anciens détenus (voir ci-dessous document joint).
La précision de ces informations permettra aux enquêteurs du Parlement européen et du Conseil de l’Europe de procéder à des vérifications. L’ampleur du trafic ainsi décrit est sans commune mesure avec ce que les mêmes enquêteurs avaient été en mesure d’établir jusqu’ici.
Ces pratiques contreviennent à la loi pénale portugaise et à la Convention européenne des Droits de l’homme. Le Portugal étant signataire du Traité de Rome de 1998, les responsables politiques impliqués sont susceptibles d’être jugés par la Cour pénale internationale.
Les autorités portugaises ont démenti avec véhémence les imputations de Retrieve. Trois Premiers ministres successifs sont mis en cause : José Manuel Durão Barroso, Pedro Santana Lopes et José Sócrates.
M. Barroso, qui avait donné le feu vert à l’invasion de l’Irak en organisant le sommet des Açores, est actuellement président de la Commission européenne.
Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article