Les Rafales français pilonne en Afghanistan avec les Américains

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Qu'est-ce qu'on fout là-bas ? Voilà la question que l'on pose à Sarkozy !

Les Rafales français ont décollé

pour la première fois d'Afghanistan

Deux chasseurs Rafale de l'armée française ont décollé lundi, pour la première fois, de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan, en mission de soutien aux forces internationales contre les talibans.

Les deux chasseurs multi-rôles français, qui remplacent les Mirage F1-CR, ont quitté dans la matinée la base aérienne de Kandahar en deux patrouilles mixtes avec des Mirage 2.000 D. Ils étaient arrivés en fin de semaine dernière sur cette base, qui comporte aussi un périmètre terrestre.

Y sont stationnés en moyenne 11.000 militaires d'environ 25 pays, selon des sources militaires.

Les Rafale, entrés en service depuis deux ans, ont déjà mené une première mission de quatre mois l'an dernier, de mars à juin, sur le théâtre afghan mais au départ de la base aérienne de Douchanbé.

La France apporte un soutien aérien à la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan et à la coalition internationale, à majorité américaine (Operation Enduring Freedom, OEF), avec ses six chasseurs.

Quelque 160 militaires français sont déployés à la base aérienne de Kandahar.

Outre les chasseurs français, sur cette base aérienne, les missions sont notamment menées par des F-16 néérlandais et des Harriers britanniques. D'autres missions aériennes partent de la base militaire américaine de Bagram à 60 km au nord de Kaboul.

La mission de soutien aérien français a été engagée en octobre 2001, quelques semaines après les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis, qui ont poussé la coalition internationale, sous la direction des Etats-Unis, à renverser le régime des talibans, pour leur soutien à Al-Qaïda. La France est présente en Afghanistan dans le cadre de l'Otan, qui soutient le gouvernement du président Hamid Karzaï. Paris a envoyé 1.515 militaires, selon les derniers chiffres publiés le 6 février par l'Alliance atlantique. Ses forces sont surtout présentes à Kaboul et sa périphérie, en soutien actif aux forces armées afghanes, qu'elles forment par ailleurs.

Sources Le Télégramme

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article