La marine crée un sixième commando dédié aux technologies de pointe

Publié le par Adriana EVANGELIZT

La marine crée un sixième commando dédié

 aux technologies de pointe


Un nouveau commando, baptisé Kieffer, devrait être opérationnel à l'été et se joindra aux cinq unités de forces spéciales dont dispose déjà la marine. L'information, révélée par le blog « Secret Défense » du journaliste Jean-Dominique Merchet, nous a été confirmée par la Marine nationale. « Il sera dédié à l'appui et au soutien des autres commandos sur des disciplines liées aux technologies de pointe. Kieffer permettra l'adaptabilité des commandos actuels aux exigences des théâtres d'opération du futur », explique-t-on rue Royale. Informatique, mise en oeuvre de drones, cynophilie... Le commando Kieffer devra maîtriser l'emploi des nouvelles technologies aussi bien pour soutenir les autres forces que pour faire face à l'utilisation de nouveaux moyens par l'adversaire.

Selon la marine, cette nouvelle unité ne devrait pas engendrer d'accroissement d'effectifs au sein de la force des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO). Cette dernière est actuellement forte de 1700 hommes, dont environ 450 pour les seuls commandos.

La marine compte aujourd'hui cinq commandos, chacun disposant de spécialités bien distinctes. De Penfentenyo est chargé de la reconnaissance et du renseignement. Jaubert et Trépel sont spécialisés dans les missions d'assaut, notamment contre des navires, mais aussi l'exfiltration de ressortissants. De Montfort réalise des missions de destruction et de piégeage, tout en assurant le guidage de tirs aériens, navals ou terrestres. Enfin, le commando Hubert est spécialement formé pour les actions sous-marines. Contrairement aux autres commandos, basés à Lorient, les nageurs de combat d'Hubert sont installés sur la presqu'île de Saint-Mandrier, face à Toulon.

Pour la nouvelle unité, en cours de création, le nom de Kieffer a été choisi, en hommage à l'officier de marine Philippe Kieffer, qui avait débarqué en 1944 sur les plages de Normandie à la tête du 1er bataillon de fusiliers marins commandos. Si, au large, la marine française avait participé au pilonnage des positions allemandes, notamment avec les croiseurs Georges Leygues et Montcalm, Kieffer et ses 177 hommes étaient les seuls Français à débarquer, le 6 juin, sur les plages normandes. Philippe Kieffer avait été fait compagnon de la Libération.
__________________________________________________________

- Voir le blog Secret Défense

Sources Mer et Marine

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article