La Justice algérienne défend "l'honneur" de Sarkozy.

Publié le par Adriana EVANGELIZT

La Justice algérienne défend "l'honneur" de Sarkozy.

par Abdelkader Dehbi

Son Blog sur le Nouvel Obs

La plupart des éditions de la presse algérienne de ce lundi 4 Février 2088, sont revenues sur l'affaire dite de "l'outrage à Sarkozy", en rapportant que le Parquet de Constantine a requis une peine de six mois de prison ferme contre l'étudiant poursuivi.

Pour rappel, M. Mouncef Fellahi, 26 ans, étudiant en post graduation à l'Institut des Sciences de la Terre, de l'Université de Constantine, prévenu libre, est poursuivi devant le Tribunal de Ziadia par le Parquet général, pour "outrage à une personnalité étrangère en référence à ses appartenances religieuse et ethnique", pour avoir brandi, lors de la visite de Sarkozy à Constantine, le 5 Décembre 2007, une affiche sur laquelle il faisait référence à l'appartenance de Sarkozy au lobby sioniste de France. Le Procureur ayant requis une peine de prison de six mois ferme, l'affaire a été mise en délibéré et le verdict sera rendu le 10 Février prochain.

Bien entendu, s'il est admis dans toutes les sociétés policées, qui se revendiquent de la souveraineté de la Loi, que "les décisions de Justice ne souffrent pas de commentaires", il serait mal venu - a fortiori -, d'anticiper sur un verdict qui n'a pas encore été prononcé.
Sauf qu'en l'espèce, il y a un mais. Un grand MAIS.

Comment pourrait-on arguer en effet - dans l'affaire de Mouncef Fellahi qui nous intéresse ici -, de la "souveraineté de la Loi", sans faire preuve de cynisme et d'hypocrisie, à un moment où la majorité des leaders d'une prétendue classe politique – Institutions Législatives comprises -, accourent comme un seul homme, pour violer le Texte fondamental de notre pays et proclamer leur allégeance – pour un 3ème mandat – à un Chef de l'Exécutif dont l'un des devoirs majeurs est pourtant précisément celui de respecter la Constitution. Comme c'est du devoir – en principe -, du Pouvoir Judiciaire de le lui rappeler

Comment oser engager des poursuites judiciaires en Algérie contre un courageux citoyen algérien, pour un geste de portée "purement politique" – et non pénale - qui voulait surtout rappeler entre autres choses au Président français, et ci-devant Ministre de l'Intérieur, que lui M. Sarkozy, ne s'était nullement gêné, en Octobre 2005 - anticipant sa campagne présidentielle -, de porter atteinte à l'honneur de millions d'hommes en traitant publiquement de "racaille" une catégorie importante de la population maghrébine émigrée en France et en menaçant de la "nettoyer au Karcher"?

Que signifie un tel débordement de zèle, une telle aberration judiciaire en Algérie, pour défendre "l'honneur d'un Sarkozy" qui, en pleine guerre d'agression sioniste contre le Liban en Juillet 2006, - plus de 1200 morts libanais sous les bombes israéliennes - n'a pas hésité à fouler aux pieds quant à lui, l'honneur et la dignité d'une Communauté musulmane de plus de un milliard et demi d'êtres humains, en proclamant haut et fort, son amitié pour Israël et sa solidarité avec la politique sioniste ?.

Et puis de quel honneur parlons-nous ici, je vous le demande, quand toute la presse "people" de France et de Navarre ne cesse pas de se gausser de lui et de se faire des gorges chaudes, à propos des romances publiques puis du mariage de M. Sarkozy ?

Honneur contre honneur, ce serait l'honneur de la Justice de ce pays, de refuser d'être instrumentée par un Exécutif en perdition politique et morale, qui en est arrivé à chercher à tout prix, à plaire à l'extérieur, à défaut de bénéficier de la moindre crédibilité à l'intérieur.
En prononçant la relaxe pure et simple de M. Mouncef Fellahi, qui n'a fait qu'exprimer l'opinion négative d'un peuple algérien qui n'a pas oublié que M. Sarkozy a été l'initiateur de la loi scélérate du 5 Février 2005, falsifiant l'Histoire et faisant l'apologie du colonialisme français en Algérie.

Sources Blog Abdelkader Dehbi

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article

jean 01/07/2008 19:48

pétiton pour la déstitution de niciolas sarkozy de ses fonction de président de la république à signer et a diffuser largement signez sur http://www.antisarkozysme.com