Permissions de sortie pour Nathalie Gettliffe

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Nous sommes heureux que Nathalie soit de retour sur le sol français et qu'elle puisse passer les fêtes de fin d'année avec sa famille, son compagnon et ses enfants... c'est une très bonne nouvelle et c'est de tout coeur que nous lui souhaitons de bonnes fêtes...

Permissions de sortie à Noël et au Nouvel an

pour Nathalie Gettliffe




La Française Nathalie Gettliffe, condamnée à 16 mois de prison par la justice canadienne pour enlèvement d'enfants et désormais incarcérée en France où elle est rentrée vendredi matin, a obtenu dans la soirée une permission de sortie pour Noël et le nouvel An.

En outre, son avocat espère obtenir sa libération conditionnelle le 9 janvier prochain."Le vice-procureur d'Evry, ainsi que la directrice de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis m'ont indiqué tous deux la date du 9 janvier pour l'examen de la demande de liberté conditionnelle de ma cliente", a déclaré Me Dominique Chambon.

La demande a été reçue vendredi matin au tribunal de grande instance d'Evry et va être étudiée par un juge d'application des peines. "Sa mise en liberté ne devrait pas poser de problème de droit", a estimé Me Chambon, pour qui "la plaisanterie a assez duré".

Mme Gettliffe a obtenu une permission de sortie de trois jours pour Noël et une autre de trois jours pour le jour de l'An, a-t-on appris en début de soirée de source judiciaire. C'est un juge du tribunal de grande instance d'Evry (Essonne) qui a donné une suite favorable, conformément à l'avis du parquet, aux demandes de Nathalie Gettliffe.

Pour Me Chambon, il s'agit là de "demi-mesures", considérant que sa cliente ne "mérite pas de rester en milieu carcéral" jusqu'au 9 janvier. "Son compagnon (Francis Gruzelle, ndlr) est effondré et énervé de la façon dont elle est traitée", a-t-il relevé. L'avocat a néanmoins refusé d'indiquer clairement où la jeune femme et sa famille iraient passer Noël, se bornant à dire que M. Gruzelle irait chercher sa compagne à sa sortie de prison samedi matin.

Après huit mois de détention au Canada, Nathalie Gettliffe, 35 ans, est arrivée à l'aéroport de Roissy à 06H15 avec son fils Martin, né le 26 septembre dernier en prison. Le vice-procureur de Bobigny lui a alors notifié son incarcération à Fleury-Mérogis (Essonne). Son compagnon avait demandé qu'elle soit écrouée à Valence, non loin de leur domicile en Ardèche, mais la prison de cette ville ne dispose pas de structure adaptée pour les bébés.

Nathalie Gettliffe a été condamnée le 4 décembre après avoir plaidé coupable par un tribunal de Vancouver, en Colombie-Britannique (ouest du Canada), à 16 mois de prison et 3 ans de mise à l'épreuve pour l'enlèvement en 2001 de ses deux aînés, nés de son mariage avec le Canadien Scott Grant.

La jeune femme a effectué plus de la moitié de sa peine et elle a deux bébés dont elle doit s'occuper (les enfants qu'elle a eus de M. Gruzelle). Peu après l'arrivée de Nathalie Gettliffe sur le sol français, sa soeur Laëticia avait fait état de la mise en examen de leur mère, Joséphine Gettliffe, jeudi à Privas, pour "soustraction d'enfants".

La justice lui reproche d'avoir caché, après l'arrestation de sa fille à Vancouver le 10 avril dernier, ses deux petits-enfants pour éviter qu'ils ne soient renvoyés au Canada. En juillet, ils avaient finalement été remis à leur père par la justice française et ils vivent depuis sur le sol canadien.

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans VERITE

Commenter cet article