La libération des otages en Colombie, Hollywood et Oliver Stone

Publié le par Adriana EVANGELIZT

La libération des otages en Colombie, Hollywood et Oliver Stone

L'opération de libération de trois otages de la guérilla des Force armées révolutionnaires de Colombie a pris des allures hollywoodiennes, avec la participation du célèbre cinéaste américain Oliver Stone.

Le réalisateur de "Platoon", qui ne cache pas son admiration pour Hugo Chavez, a été invité par le président vénézuélien à se glisser dans la délégation internationale, arrivée samedi à Villaviencio, à 100 km au sud-est de Bogota, afin de superviser le rapatriement des otages.

"C'est un homme bien, un homme bien de l'Amérique. Il a été au Vietnam, il a été blessé", avait lancé M. Chavez, en évoquant le passé du cinéaste, engagé dans l'armée américaine durant le conflit, dont il a gardé un souvenir traumatisant.

"La raison de la présence de Stone au Venezuela correspond à son intérêt pour le processus révolutionnaire vénézuélien", selon le porte-parole de l'Association national des auteurs de cinéma, Ivan Zambrano.

Oliver Stone, qui travaille à un documentaire sur les rapports entre les Etats-Unis et l'Amérique latine, a ainsi présenté sa participation : "il y a aussi de bons Américains, c'est pour cela que je suis là".

Agé de 61 ans, le cinéaste est connu pour son engagement à gauche, à l'image des acteurs Dany Glover ou Sean Penn, autres partisans de Hugo Chavez, bête noire de Washington pour ses diatribes anti-impérialistes et son alliance avec le dirigeant cubain Fidel Castro.

"C'est merveilleux, je n'avais jamais participé à une opération comme celle-ci", a ajouté le réalisateur.

Aux Farc, qui souhaitent échanger une quarantaine de leurs otages contre quelque 500 guérilleros emprisonnés, il a lancé un appel : "je voudrais leur dire que le mieux serait de relâcher les otages, car le temps du changement est venu". Et le cinéaste a interrogé la guérilla marxiste sur les enlèvements de civils : "pourquoi les séquestrent-ils puisque ce ne sont pas des militaires?".

Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans stop-antifrancisme

Commenter cet article